LE MEILLEUR DE LA SEMAINE

- Messe de Saint Paul

- Je veux Te louer

Cté Emmanuel CD42

- Gloire à Dieu

Berthier

- Gloire à Dieu

P. Robert - A.E.L.F.

- freres, inspirons partout l'amour

kevin MINKA

Bienvenue

E-chant vous propose gratuitement le stockage de vos partitions liturgiques :

- face Adorable - An Anjelus (amzer ordinal) - Seigneur prends pitié - Terre et ciel -

Elles sont ainsi sauvegardées et accessibles pour vous à partir d'un simple accès internet, partout dans le monde.

Avant votre inscription, n'oubliez pas de prendre connaissance du réglement.

Que pouvez-vous faire sur E-chant.fr ?

Rechercher

Une partitions dans la base de données

Stocker

Les partitions que vous possédez au format pdf

Demander

Aux autres utilisateurs d'insérer une partition pour vous dépanner

Réglement

Ce site est privé et régi par les lois protégeant la vie privée.

L'accès de ce site est interdit aux démarcheurs, publicitaires, aux personnes venant chercher des ressources à des fins pécuniaires ou professionnelles, aux entreprises et sociétés.

Il est absolument interdit de communiquer votre mot de passe et votre identifiant à un tiers.

Vous vous engagez à ne consulter que les partitions que vous avez vous même ajoutées sur ce site.
Vous pouvez consulter les partitions des autres utilisateurs seulement si vous en possédez les originaux ou si votre paroisse possède ces partitions, paye la cotisation annuelle au SECLI et que vous utilisez ces partitions uniquement dans un cadre paroissial.
N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre paroisse pour connaître les partitions qu'elle possède.

En aucun cas l'hébergeur ou le webmaster du site ne pourra être tenu responsable de vos faits et actions sur ce présent site.

En acceptant ce règlement, vous acceptez également de recevoir la new-letter du site E-chant.fr ainsi que la possibilité d'être contacté occasionnellement par mail par le webmaster et les différents utilisateurs de ce site.

Nous vous informons que vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression concernant vos données personnelles

Nous vous garantissons également que celles-ci ne seront utilisées que pour la gestion du site E-chant.fr et quelles ne seront ni vendues, ni données, ni échangées avec un tiers ou à des fins commerciales.

Ma conversion grâce à la musique

Si l’on m’avait dit à 15 ans quelle serait ma vie à 25 ans, je crois que j’aurais ri. Et si on m’avait dit à 25 ans quelle serait ma vie aujourd’hui, j’aurais ri encore, mais différemment. Mon histoire commence comme celle de toutes les petites filles, aimant les histoires de belles princesses, fascinée par les robes magnifiques qu’elles portaient. En classe, j’appréciais que les garçons me trouvent jolie, et je n’espérais que des compliments des adultes, compliments qui n’étaient pas rares, et qui portaient sur la couleur de mes yeux, et mes ravissantes boucles blondes.

Mais les jours ne s’écoulent pas toujours comme un long fleuve tranquille, surtout entre 16 et 19 ans, et je ne tardai pas à faire l’expérience que les garçons à qui je plaisais avaient des attentes bien spécifiques concernant mes charmes… Cela ne me gênait pas, j’étais prête à combler leurs désirs pour être sûre d’être aimée d’eux, croyant que c’était la meilleure – ou peut-être la seule – façon d’être bien considérée. Quand mes parents me questionnaient sur tous les garçons qui me tournaient autour, j’étais fière de leur annoncer que je leur faisais tourner la tête. Ils ne tardèrent pas à manifester de l’inquiétude. Ils disaient que je ne me rendais pas compte de ce que je faisais, et que je devrais faire plus attention à mes relations. Je prenais très mal cette remise en cause de ce qui était ma plus grande fierté : toutes mes amies rêvaient de plaire aux hommes, c’est ce qui comptais le plus pour elles, et moi, j’avais ça ! Rapidement, les relations avec mes parents souffrirent de ce malentendu permanent, et je ne tardai pas à claquer la porte pour aller m’installer avec mon amoureux.

Ce fut une histoire très chaotique, qui se termina très mal. Mais à cette époque, il était hors de question que je retourne vivre dans ma famille, aussi je trouvai un moyen de subvenir à mes besoins : je commençai à travailler à Paris escort. L’argent coulait à flot, et je rencontrai des hommes plein de classe, qui m’emmenaient dans les endroits les plus chics de la ville. Je retrouvais la reconnaissance que j’avais toujours cherché étant enfant, sans voir qu’à long terme, cette relation biaisée ne me comblait pas, et que j’étais devenue prisonnière du train de vie que je menais…

Heureusement, je fis la rencontre d’une escort qui faisait des études de chant au conservatoire.,Elle me fit découvrir la musique baroque et les chants liturgiques, qui me touchèrent au plus profond de mon cœur. Progressivement, le sentiment que ma vie allait finir comme elle s’est engagée disparut, et je fréquentais les églises, rencontrant des gens respectueux et désintéressés. Je revivais ! Loin des alcools et des drogues, loin des clients et des soirées, j’y découvris comme un temps d’éternité, qui me faisait sentir que quelqu’un, derrière les apparences, m’aimait d’un amour sans conditions, sans impatience et sans juger mes mauvais choix. Pour moi, cela ne fait aucun doute : ce quelqu’un, c’est le Christ.

E-CHANT
Réglement FAQ Contact Administration